Relâchement de la zone intime (Viveve)

Sommaire

Comprendre le relâchement de la zone intime

Le relâchement de la zone intime est un problème courant chez de nombreuses femmes, en particulier après l'accouchement et à mesure qu'elles vieillissent. Ce phénomène peut entraîner une diminution de la satisfaction sexuelle, une gêne physique et même des problèmes d'incontinence urinaire.

Qu'est-ce que Viveve?

Viveve est une méthode non chirurgicale et non invasive pour traiter le relâchement vaginal. C'est un traitement par radiofréquence monopolaire qui stimule la production naturelle de collagène dans les tissus vaginaux. Cela permet de resserrer les tissus, améliorant ainsi la fonction sexuelle et réduisant les symptômes d'incontinence urinaire.

Comment fonctionne Viveve?

Au cours d'une séance de Viveve, une petite sonde est introduite dans le vagin. Cette sonde délivre de la radiofréquence à la paroi vaginale, stimulant ainsi la production de collagène. Le traitement est généralement indolore et ne nécessite aucune anesthésie. Et raffermissant les tissus autour du vagin.

Pourquoi choisir le traitement Viveve?

  • Non-invasif : Viveve est un traitement non chirurgical. Il n'y a pas d'incisions, de sutures ou de temps de récupération nécessaire.

  • Efficace : De nombreuses femmes rapportent une amélioration significative de leur qualité de vie après le traitement Viveve.

  • Sûr :Viveve est un traitement approuvé par la FDA et a été utilisé avec succès par des milliers de femmes à travers le monde.

Si vous souffrez de relâchement vaginal et que vous cherchez une solution sûre et efficace, n'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur le traitement Viveve. Nous serons ravis de vous aider à retrouver votre confort et votre confiance.

C’est la solution intermédiaire entre le port de couches-culottes ou de protège-slips et l’intervention chirurgicale de pose de bandelettes dans l’incontinence urinaire d’effort. Dans cette indication, une seule séance peut suffire. Si un entretien est nécessaire (lié à l’âge), une séance par an est suffisante.